mardi 23 février 2016

Cheval d'orgueil BD de Bertrand Galic & Marc Lizano

Cheval d'orgueil BD

Edition : SOLEIL (2015)
139 pages

RésuméA l'heure de commémorer les 40 ans du "Cheval d'orgueil', Bertrand Galic et Marc Lizano proposent l'unique adaptation en bande dessinée de ce best-seller. Un petit bijou scintillant de charme et de sensibilité retrançant l'enfance et l'adolescence d'un petit breton du pays bigouden durant les années 1910-1939.

ExtraitLes femmes, émues pour certaines, brillaient comme des perles sous leurs coiffes amidonnées ... c'est l'orgueil des mâles qui a tout fait déraper, une fois n'est pas coutume...



Chronique

Je ne suis une connaisseuse ni en bandes dessinées, ni de l'oeuvre originelle, que je n'ai pas lue. Je ne peux donc pas juger de cette adaptation par rapport au livre duquel elle est tirée, ni de sa qualité en tant que bande dessinée. Le graphisme m'a paru agréable à l'oeil, et les séquences choisies sont parfois pleines de nostalgie, quelque fois percutantes (le parallèle entre le petit garçon qui grandit et son père à la guerre fait son effet) et le plus souvent baignées dans une atmosphère particulière. C'est une initiation à la culture bretonne, à la vie en Bretagne dans les années de l'entre-deux-guerres. Certaines expériences ont une saveur universelle : les jeux d'enfants, les découvertes ; d'autres peuvent sembler très étranges et bien lointaines de notre vie actuelle (de ma vie citadine, en tout cas). Ca fait rêver, et voyager, dans d'autres temps. Il manque peut-être une trame, une histoire, mais le livre est si court (139 pages) tandis que l'original est plutôt conséquent (552 pages) qu'il me semble que les auteurs ont davantage cherché à y instaurer l'atmosphère qu'à être fidèle sur le plan scénaristique. Du coup, le temps passe vite et je suis restée un peu sur ma faim : il m'aurait plu d'avoir davantage de détails. Mais pour s'initier à cet univers, et donner envie de s'y plonger plus encore, c'est suffisant. Merci à Babelio et aux éditions SOLEIL pour cette jolie découverte.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire